« On peut dire que l’on est dans un vrai dispositif de reconnaissance des compétences. (…) Le fait de suivre quelqu’un, soit dans la reconnaissance de ses compétences, soit dans le développement de ses compétences, ajoute dans la relation entre l’apprenant et le formateur quelque chose de très positif en fait. »